La vie s'organise à Saint-Bonnet. Claudine et Jean-Marie Burtaud, fraîchement retraités, n'en finissent pas d'aller et venir dans la région, l'un secondant Christophe, le fils qui a repris l'exploitation agricole familiale, l'autre apportant son concours à Virginie pour l'aider dans ses travaux ménagers.

     Virginie ? Enceinte de quelques mois, elle a rendez-vous ce matin chez son gynécologue. La jeune fille montrait des signes de fatigue depuis quelques jours. Son retour est attendu avec angoisse :

    "Alors ? demanda sa mère, fébrile.

     Virginie s'assit sur une chaise, comme si elle était maintenant incapable de tenir debout.

   - Le bébé va bien, dit-elle, mais je ne dois pas prendre de risques." 

     Verdict du gynécologue : il faudra que la future maman reste allongée le plus souvent possible pendant les quatre mois restant. D'où crise de larmes de cette dernière :

    "Comment on va faire pour l'entretien de la maison, la cuisine et tout le reste ? Sans trop forcer, j'avais prévu de m'en occuper encore deux mois..." 

   Claudine s'employa à déculpabiliser sa fille :

    " Ne t'en fais pas, ma chérie, on trouve toujours une solution à tout... Avec ta grand-mère qui n'est pas très habile et toi, condamnée au repos forcé, je suis sûre qu'on aura droit à une aide. Avec tous les organismes sociaux qui existent dans la région, on aura l'embarras du choix..."