Claudine et Jean-Marie Burtaud prennent leur retraite d'agriculteurs et ils emménagent dans leur nouveau logement à Charolles, chef-lieu d'arrondissement :

   - Vas-y, Maxime ! Tire encore vers toi !

   - J'y arrive pas !

   - Mais si ! Y a pas d'Bon Dieu, on doit pouvoir rentrer le buffet : j'ai mesuré la largeur de la porte.

   Essouflés par les efforts consentis, les deux hommes s'accordèrent une nouvelle pause et en profitèrent pour s'éponger le front. Puis :

   - On va essayer un peu plus en biais.

   Après quelques manipulations judicieuses, ils réussirent à introduire le meuble dans le couloir de l'entrée.....................................................................

                L'heure de la retraite avait sonné pour Claudine et Jean-Marie. Ces sexagénaires de fraîche date avaient décidé de mettre un terme à leur carrière professionnelle respective. Claudine avait précédé de quelques mois son mari en quittant son emploi de secrétaire dans une entreprise de bâtiment régionale. Jean-Marie, quant à lui, avait cessé de diriger l'exploitation agricole qu'il avait hérité de ses parents une vingtaine d'années plus tôt, pour en abandonner les rênes à son fils Christophe on onze novembre dernier.

   Il ne restait plus aux époux Burtaud qu'à emménager dans cette coquette maison du centre de Charolles, une maison qu'ils avaient achetée en début d'année et qu'ils avaient retapée au rythme de leurs moments de loisirs............................

   Au moment de la pause, l'heure est aux projets. Jean-Marie annonce :

   - Je vais déjà rendre visite à ma mère plus régulièrement. Depuis qu'elle est rentrée de l'hôpital il y a trois semaines, il faut que je surveille son état de santé.

   - Elle a été malade ?

   Claudine répondit à son tour :

      - Oui. Début octobre, elle a pris froid chez elle. Elle a attrapé une bonne bronchite et ça l'a énormément fatiguée. Au point qu'il a fallu l'hospitaliser une semaine pour la remettre sur pied. On peut dire qu'on a eu peur..............

   Le déménagement n'empêche pas les visites :

   La visiteuse était la fille aînée des Burtaud. A quarante ans tout juste, divorcée depuis quelques années et maman de Thierry, dix-huit ans, elle devançait son frère Christophe de quatre ans, et sa soeur Virginie de quatorze. .................