Dans son restaurant, Louis profite d'une absence de clientèle pour préparer sa future prestation à la noce de la fille d'Antoine.

"   - J'ai une heure devant moi, pensa le restaurateur en se dirigeant vers une petite remise qui tenait lieu de vestiaires.

   Dans un coin, il en sortit l'accordéon, bien protégé par une housse plastique..................... Bientôt, le pouce sur le rebord de l'accordéon, les quatre autres doigts de la main droite appuyèrent sur les touches tandis que ceux de la main gauche cherchaient les accords correspondant à la tonalité. Une mélodie maladroite et saccadée se dessina, hachée par les ratés de touche, au grand dam du musicien qui reprenait en grimaçant. Au bout d'un quart d'heure, cependant, il prenait la mesure de l'appareil..............."

   Jusqu'au moment où :

" Concentré sur son doigté, accaparé par l'équilibre du jeu des deux mains, il n'avait pas entendu le type qui avait frappé à la porte vitrée :

   - Alors, père, on répète ?

   Prosper Tailladet était entré dans la pièce. Ce vieux garçon d'un peu plus de quarante ans, que l'on surnommait Yop'la Boum ou plus simplement Yopla, était employé comme ouvrier agricole dans une exploitation voisine. Le visage buriné et cuivré par le soleil, plus maigre que mince mais pourtant musclé, il avait l'habitude de venir au café pour boire une bière entre deux travaux de ferme.............."

   Yopla annonce à Louis son départ le soir même.

" - Tu pars en vacances ?

   Yopla leva les bras au ciel. C'étai sa manière habituelle à lui de marquer sa surprise, quand il n'accompagnait pas ses geste d'expressions typiques :"Ah, vieux chien fou !" ou encore :"Ah, vieux chien malade !", héritage de grands-parents d'origine bourbonnaise.

   - Partir en vacances ? reprit-il. Pour aller où ? Ca serait bien la première fois !

   Il se pencha vers le Louis :

   - Vous savez bien, père, que tous les ans, je vais aux vendanges chez mon cousin Eugène.

   L'aîeul se frappa le front :

   - Mais bien sûr ! Dans le Brionnais, de l'autre côté de Marcigny !

   - Tout à fait ! Et c'est une sortie que je ne raterais pour rien au monde...................."